Un vendredi sur deux, votre cinéma Eden vous propose une séance à 14h30 au tarif spécial de 4€ pour les plus de 60 ans, suivie d’un moment de convivialité et de partage dans le hall du cinéma : le cinéma offre les boissons (café, thé, chocolat, jus de fruits), et tous ceux qui le souhaitent apportent gâteaux et pâtisseries.

Face au succès des ces séances, et à la demande des spectateurs, nous vous proposons une séance Ciné-Seniors le vendredi toutes les deux semaines à partir du 5 octobre 2018. 

Voici les prochaines dates à retenir :
– Vendredi 14/12 : « Mauvaises herbes » de Kheiron
– Vendredi 28/12 : « Rémi sans famille » d’Antoine Blossier
– Vendredi 11/01 : « Le gendre de ma vie » de François Desagnat

Venez découvrir l’émotion d’un film sur grand écran et partager un moment d’amitié.
La séance est ouverte à tous !!

Vendredi 14 décembre à 14h30

« Mauvaises Herbes », de Kheiron, avec Kheiron, Catherine Deneuve et André Dussollier

Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui. Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire. Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme. De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle.

Avec son deuxième long métrage, Kheiron confirme son talent de cinéaste et réalise une histoire drôle et touchante portée par un excellent casting !

Vendredi 28 décembre à 14h30

« Rémi sans famille », d’Antoine Blossier, avec Daniel Auteuil et Virginie Ledoyen

Les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin. A l’âge de 10 ans, il est arraché à sa mère adoptive et confié au Signor Vitalis, un mystérieux musicien ambulant. A ses côtés, il va apprendre la rude vie de saltimbanque et à chanter pour gagner son pain. Accompagné du fidèle chien Capi et du petit singe Joli-Cœur, son long voyage à travers la France, fait de rencontres, d’amitiés et d’entraide, le mène au secret de ses origines…

En adaptant le roman d’Hector Malot paru pour la première fois en 1878, le réalisateur souhaitait aborder des thèmes qui lui sont chers, comme la transmission, l’accomplissement de soi et le dépassement.Le film a été tourné entre Tarn, Aude et Aveyron.